Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Georges Frêche 0, Parti Socialiste 0,

la balle au Centre.

Quand le foot se mêle de politique, il marque des points ou il en perd. On se rappelle de certains sifflets dans les tribunes à l'occasion d'un hymne national qui ne plaisait pas à tous les spectateurs…d'une autre rencontre où l'équipe de Zidane la chanta, la main sur le cœur…grâce à l'imagination débordante et culottée de l'imitateur Gérald Dahan

Aujourd'hui, c'est un de ses piliers, pardon d'un de ses plus fidèles meneurs de jeu, qui trébuche devant le goal… Le président de la région Languedoc-Roussillon n'en ai pas à son coup d'essai – décidément, il devrait se mettre plutôt au rugby.

Avant de compter sur ses doigts, le nombre de joueurs noirs dans l'équipe de France – comme si cela avait une quelconque importance – il s'en était pris, pêle-mêle, au tchador, aux maghrébins, à Sarkozy, à la police… La goutte d'eau a fait déborder le vase et le PS, bien à regret, a été forcé de prononcer son exclusion. Mais, Georges Frêche pèse trop à gauche pour ne pas le voir resurgir comme un beau diable de sa boîte, à l'occasion d'une prochaine échéance électorale.

- mention : www.pariscotedazur.fr - janvier 2007 -
- info@pariscotedazur.fr -