Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Adriana Karembeu : l'ambassadrice de la Croix-Rouge

se fait attraper par la SPA.

Catégorie Les paradoxales

- Adriana K au Carlton Intercontinental de Cannes -
Cette ambassadrice slovaque de charme, élue cette année la femme la plus sexy du monde, s'est mise à la disposition de nobles causes. En 1999, Adriana commença par soutenir la lutte contre les mines antipersonnel. En 2003 et 2004, elle participa à l'opération Photos de Stars organisée par Reporters sans frontières. Depuis l'an 2000, elle aide la Croix-Rouge et a participé à plusieurs de leurs campagnes.

Mais d'après la présidente de la SPA, Caroline Lanty, il lui reste encore beaucoup à faire dans le domaine de la protection des animaux. Invitée à participer à l'émission Vie ma vie, diffusée par TF1, elle tenait le rôle d'une dompteuse de fauve. Pour la Société protectrice des animaux derrière ce type de spectacle, se cache une vraie souffrance causée par un manque de respect des besoins physiologiques des animaux. Fauves, éléphants, hippopotames, ours composent fréquemment les ménageries des cirques ambulants, subissant des modes de dressage souvent brutaux.

La SPA attire, avec juste raison, l'attention de la star sur cette réalité qui, peut-être, lui avait échappé. Le cirque sans animaux sauvages existe et fait recette. Il s'appelle le Cirque du soleil. C'est celui, en tant que spectateurs et pédagogues lorsque nous y amenons nos enfants, que nous devons privilégier. Quelle pitié de voir ces fauves trimballés, derrière leurs barreaux, appâts vivants pour gogos ! Comment ne pas s'émouvoir de ces ours et ses lions qui baillent dans les quelques mètres carrés qu'on leur octroie, attendant de danser et de faire…les clowns !

L'homme ne sort pas grandi de l'esclavage auquel il soumet ses magnifiques fauves qui, en liberté, ont besoin de bien plus d'espace que ce qu'on leur offre dans les cirques.

Adriana et Bernard Tapie joueront bientôt ensemble dans la pièce de George Axelrod : Sept ans de réflexion. Souhaitons que pour 2007, qu'Adriana prenne conscience que la vie animale, sauvage ou pas, mérite le respect. Et qu'elle n'attende pas sept ans pour le faire !