Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Du vin et du tabac.

Crédits:
textes par
Catégorie C'est notre santé

du pain et des jeux : ça fait toujours un tabac !

Près de 50 millions d'euros vont être versés (si ce n'est déjà fait) aux buralistes au titre de la remise compensatoire de perte du chiffre d'affaires. Et ce, malgré le constat fait par le député UMP Lionnel Luca que, ²pour importante qu'elle soit, la situation de crise n'a pas été aussi flagrante qu'annoncée². Ce plan d'aide aux buralistes, baptisé "contrat d'avenir", prévoit au total plus de 150 millions d'euros de subventions.
Le tabac tue aussi le contribuable !

Il fallait s'y attendre, les producteurs de vin et toute la filière qui les accompagne, souffrent de la conjoncture. Le conducteur consomme moins d'alcool. La concurrence internationale est implacable. De nombreux pays se mettent à produire et, comble de malheur pour nos viniculteurs, leur vin est souvent bon, qu'il vienne d'Australie, des USA, d'Afrique du Sud et le public prend de plus en plus de plaisir à goûter un vin de Bulgarie ou du Chili. Nos producteurs ont oublié qu'il y a quelques décennies, l'Etat subventionnait l'arrachage de vignes pour cause de surproduction. Ils devaient prendre la mesure inverse un peu plus tard. Pourquoi, fort de cet illogisme ne pas demander de nouveau à l'Etat providence de pallier à toutes les turbulences d'un monde sans cesse en mouvement ? Au nom, désormais sacré, de la solidarité. Cette même solidarité qui fait que les accidentés de la route, victimes de l'alcool au volant, sont pris en charge, comme les cancéreux des poumons qui, au nom tout aussi sacré de la liberté, ont fumé deux paquets par jour pendant vingt ans !