Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Pieds dans le plat

- armement, football, sécurité, loup, sondage, Madagascar et autres p'tits ragots...

Catégorie Pieds dans le plat

Armes. Poursuivant le renforcement de ses moyens de coopération internationale pour lutter contre la criminalité transnationale organisée et le terrorisme, la Principauté de Monaco vient de signer le Protocole des Nations-Unies contre la fabrication et le trafic illicite d’armes à feu, de leurs pièces, éléments et munitions. Bravo pour Monaco et pour toutes les autres nations signataires ! Il n'en reste pas moins que l'industrie de l'armement pose, lorsqu'il s'agit de vente à l'étranger, un problème moral. Il existe bien une liste des acheteurs "politiquement corrects" mais on sait, qu'au fil des ans, certains sortent de cette liste mais ne rendent pas les armes pour autant…

Mauvaise passe pour le foot. Après les prestations catastrophiques de l'Equipe de France, c'est au tour du football azuréen de trébucher. L'ASC n'a pas réussi à remonter en 2ème division, son équipe des moins de 15 ans a commis des gestes qui n'incitent pas à l'indulgence ; l'OGCN, sportivement apte à un retour en 1ère division, est sanctionnée sur une situation financière désastreuse ; à Vallauris ça ne va pas fort… Le Football-Club d'Antibes, quant à lui, est à deux doigts de fermer boutique, suite à un conflit avec un de ses employés. Heureusement, l'ASC fête joyeusement son centenaire, ce qui lui fait oublier un peu ses malheurs et il nous reste encore la possibilité de lire, à l'ombre d'un parasol, le livre de Jean Philippe sur celui qui reste toujours Zizou !

Générosité. Les pays du G7 s'apprêtent à effacer certaines dettes vis à vis de pays en voie de développement. Parmi les cadeaux français : des chars AMX, des Mirages Dassault… et autres "en cas" de conflits armés. En espérant que ce ne sera pas un prêté pour un rendu…

Sécurité. D'après le magazine "Libération", la France, avec un uniforme pour 265 habitants, est le pays le plus policé d'Europe. Leur présence sur le terrain est pourtant loin d'être ostentatoire. Il faut dire à leur décharge que beaucoup d'entre eux sont affectés à de trop nombreuses tâches administratives. "Le sang, le sang, la destruction, la destruction. Nous continuerons à détruire leurs récoltes, à prendre leurs biens, à violer leurs femmes, à les décapiter… à tuer et à égorger sans aucun répit". Qui peut bien au 21ème siècle revendiquer ce genre de proclamation ? Il s'agit de Rachid Abou Tourab, le nouveau chef des GIA algériens. Depuis 1992, entre 100 000 et 150 000 Algériens ont péri dans les violences liées à l'action des groupes islamistes.

Le loup. Depuis sa réintroduction en 1992 dans le sud de la France, il aurait causé la mort d'environ 7000 moutons dans la région PACA. Ce qui a donné lieu, rien que pour l'année 2001, au versement de 245.213 euros (1 608 491 francs) d'indemnisation. Mais cela ne suffit pas aux éleveurs qui ne peuvent plus laisser les bêtes sur les alpages sans surveillance humaine comme ils le faisaient auparavant. Quant à savoir si, parmi ces prédateurs, il ne figure pas quelques chiens errants, personne ne veut l'envisager : aucune indemnité n'étant prévue dans ce cas.

Georges Cenci. Il lance un pavé dans la mare des certitudes. Me Vergés nous avait convaincu, sinon de l'innocence d'Omar Raddad, du moins d'une instruction judiciaire pour le moins malmenée. Ce gendarme a attendu sa mise à la retraite après 32 années de service pour donner sa version de l'affaire. "Quand vous entendez pendant 11 ans que l'enquête a été truquée, vous avez envie de rétablir les choses". Il donne dans son livre "Omar l'a tuée", sa version des faits.

Sondage. En voilà un organisé par "Nice-Matin", qui est révélateur. Il montre bien l'inquiétude des résidents azuréens qui voient certains éléments de leur qualité de vie diminuer proportionnellement à l'augmentation du nombre de touristes et de visiteurs. A la question : "que représente pour vous le retour des touristes ?", 56,5 % d'entre eux mentionnent celui des embouteillages monstres, alors que seulement 5,9 % parlent d'animation, 16,5 % de la reprise du commerce local et 21,2 % de la surpopulation des plages.

L'argent du foot. Il coulait à flot à la Fédération française et son président, Claude Simonet, un bon vivant, n'y allait pas avec le dos de la cuillère. Ses notes de restaurant seraient peut-être passées comme les autres si la France s'était mieux comportée à Séoul. Mais le vin étant tiré, il faut le boire jusqu'à la lie. Pas n'importe lequel, car la bouteille commandée par le Président était du Romanée-Conti, facturée 4 800 euros, soit la jolie somme de 31 485 francs, passons sur les centimes… Réaction indignée des dirigeants du foot amateur qui auraient fait leurs choux gras de ces sommes économisées. Mais on ne boit pas du Romanée-Conti avec le chou ! Il y avait les pompes de Roland Dumas à 12 000 francs, il y a maintenant le Romanée-Conti de Claude Simonet à 31 000 !

Madagascar. Après d'autres hôtes illustres, citons Baby Doc pour la petite histoire, la France accueille aujourd'hui l'ex-président malgache, Didier Ratsiraka. Comme le sieur Duvalier, un modèle dans le genre, il se voulait président élu à vie. Plus prévoyant que son collègue d'Haïti, Didier possède deux résidences dans notre pays. Si la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, rien ne l'empêche, n'est-ce pas, d'accueillir toute la richesse du monde.

CQFD. Il y a quelques semaines de cela, le fils d'un chef d'Etat africain (au PNB plutôt modeste) qui louait une superbe villa sur les hauteurs de la Colle-sur-loup a été victime de cambrioleurs. Quelques montres de très grande valeur, 46 000 euros chacune (environ 300 000 francs) ont été subtilisées.

Les petits ragots. Régine et son boa nous avaient habitués à mieux. Dans son livre "Mes P'tits Papiers" elle se promène, comme dans un spectacle, entre les scènes et les personnages de sa vie. Mais on peut se demander si sa mémoire ne flanche pas un peu. A propos de Maurice Chevalier elle rapporte qu'il avait la réputation d'être radin. Ce n'est pas très grave comparé à cette médisance dont elle se fait complaisamment le relais. Maurice aurait été coupable d'avoir abandonné sa compagne de l'époque, Nina Raya, la condamnant de ce fait à la déportation et à sa disparition. Or celle-ci est apparemment en parfaite santé et réside à Paris. Même au second degré, cela ressemble à de la diffamation.

- mention : www.pariscotedazur.fr - août 2002 -